Nouvel an Chinois, 2019 l’année du cochon de terre

Nous sommes le 5 février 2019, aujourd’hui c’est le nouvel an chinois, la fête la plus importante pour les Asiatiques à travers le monde. 

Un nouvel an en fonction de la lune

 

Le premier jour du nouvel an chinois est appelé « fête du printemps » en Chine ou « fête du Têt » au Vietnam. Ce changement d’année varie en fonction de la lune. Ainsi pour de nombreux Asiatiques, chaque année débute à une nouvelle date correspondant à la deuxième nouvelle lune depuis le solstice d’hiver. 

Le dernier solstice a eu lieu le 21 décembre 2018, la première nouvelle lune le 6 janvier 2019 et la seconde le 4 février. C’est donc aujourd’hui que l’on chasse les mauvaises influences et que l’on souhaite un nouvel an béni !

Bien que cette date varie d’une année sur l’autre, la nouvelle  année tombe toujours entre le 21 janvier et le 19 février.

 

Au revoir année du chien, accueillons le cochon !

A chaque année sa représentation animale qui correspond à l’un des douze signes astrologiques Chinois. 2018 était sous le signe du chien, 2019 est représentée par le cochon. 

Les signes astrologiques chinois viennent de Bouddha qui lors d’une veillée du nouvel an invita les animaux de son empire à venir le voir. Seuls douze animaux se présentèrent. En guise de remerciement, il attribua à chacun une année, promettant que chaque enfant naissant l’année en question hériterait du caractère spécifique de l’animal. Ainsi les enfants qui naitront en 2019 auront un caractère de cochon 🙂 !

Les animaux de l’astrologie issus du bouddhisme sont : Le Rat, le bœuf, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent, le cheval, la chèvre, le singe, le coq, le chien et le cochon. Ils forment un cycle de douze ans dans l’ordre indiqué ci-dessus.

L’astrologie chinoise est influencée par les signes du zodiaque. Représentée par des animaux, elle se base sur les positions astrales mais aussi sur les directions des constellations.

L’influence de cinq planètes, associées aux éléments de la nature, est aussi d’une importante capitale :

Jupiter est le bois – Mars le feu – Saturne est la terre, Vénus est le métal et Mercure est l’eau.

Les couleurs sont elles aussi liées aux astres… et tout cela a sa place et dimension !

Depuis ce jour, nous sommes en année du cochon de terre ! L’année du cochon arrive donc tous les 12 ans, mais changera d’élément. Aussi, nous retrouverons une nouvelle année du cochon de terre que dans 60 ans !

C’est extrêmement complexe, mais tellement intéressant (il me semble !)

Selon les astrologues, l’année du cochon de terre prédit pour tous les signes une période fructueuse financièrement, un an d’abondance et plein de joie, propice à l’amour et à l’amitié. De très bon augure donc ! En tant que dernier signe du zodiaque, cette année marque aussi la fin d’un cycle, c’est aussi une année de bilan, d’aboutissement…

La fête du printemps ou le nouvel an chinois

 

Les festivités commencent le premier jour de la nouvelle année et durent quinze jours. La date de fin est le jour de la première pleine lune, marquée par la fête des lanternes. Elle aura lieu cette année le 19 février 19 ! 

En Chine, c’est le moment où les familles se réunissent, les entreprises et administrations sont fermées pendant sept jours. Toute la Chine ainsi que les pays bouddhistes sont en fête. Les rues se colorent de chars à l’allure de carnaval,  de costumes sans oublier les lanternes rouges qui ornent tout le pays. Le rouge est la couleurs de mise, elle représente le bonheur, la chance et la prospérité.

C’est le moment des cadeaux, mais aussi des traditions. De nombreux spectacles de danse d’éventails, de lions ou de dragons sont joués. Des défilés costumés, des expositions, divers ateliers sans oublier les arts martiaux sont à l’honneur.

En France, la communauté chinoise est importante, ne vous étonnez pas de voir des défilés de dragons dans les rues !

Une bien jolie tradition !

新年好 xīn nián hǎo (Bonne année !)
Green & Clean is the Future
Sublime baie d'Hong Kong
Sublime baie d'Hong Kong

L’Artemisia ou la plante qui guérit mais qui dérange…

Avez-vous déjà entendu parler de L’ARTEMISIA ? C’est une plante qui guérit du paludisme et ce avec une simple tisane ! Difficile à croire sachant qu’environ 500 000 personnes par an meurent de ce terrible fléau. L’artemesia croise mon chemin depuis quelques mois avec son histoire, son combat et ne cesse de m’interpeler.

L’artemisia est une armoise de la famille des Asteraceae qui compte plus de quatre cent quatre-vingts variétés. Mais c’est de l’artemisia annua et de l’artemisia afra dont je vais vous parler. L’artemisia annua est originaire de Chine, l’afra est l’armoise africaine.

Soignés et guéris de la malaria grâce à de la tisane d’artemisia

 

Aux début des années 2000, l’écrivain et aventurier Alexandre Poussin et sa femme Lucile effectuent un trek et traversent toute l’Afrique à pied. Lors de ce magnifique voyage, ils sont tour à tour touchés par le paludisme. Ils sont soignés la 1ere fois par un dérivé d’armoise annua. Mais Alexandre rechute quelques semaines plus tard encore plus gravement et frôle la mort. C’est dans une mission protestante américaine en Ethiopie que le médecin le sauvera grâce cette fois à 3 litres de tisane d’artemisia qui le remirent sur pied en 48h seulement.

En 2012, le couple raconte leur guérison à leur amie Lucile Cornet-Vernet, et c’est de là que naît le projet fou de créer une association pour répandre l’artemisia en Afrique.

 

Pourquoi un projet fou ?

Parce que la plante est interdite en France (et en Belgique). Interdite par les autorités sanitaires, comme beaucoup d’autres plantes d’ailleurs. Et le pire est que les groupes pharmaceutiques et l’OMS refusent de donner l’autorisation d’utiliser de l’artemisia. Pourtant les populations les plus touchées par cette terrible maladie sont pour la plupart très pauvres et les thérapies actuelles (les ACT) sont au-dessus de leurs moyens.

C’est contre vents et marées que Lucile Cornet-Vernet, Alexandre Poussin, des professeurs et médecins ont soulevé des montagnes afin de faire de leur rêve une réalité : « que chaque habitation africaine ait son plant d’artemesia dans son jardin« , afin de prévenir, soigner voire éradiquer cette pandémie.

Leurs combats chargés d’embuches a été tout d’abord de récolter des fonds afin de pouvoir répartir des graines, planter, former, répandre l’information, distribuer plants et tisanes. Petit à petit une première maison de l’artemesia a été créée, puis elles se sont multipliées dans toute l’Afrique afin d’être le point d’entrée de référence pour répandre efficacement le remède dans chaque pays. Il y en a aujourd’hui 42 en Afrique et 10 autres en construction à travers le monde.Une stratégie cachée qui aujourd’hui on peut le dire a gagné !

Regardez ce petit documentaire de Lucile Cornet Vernet qui résume très bien la situation : 

Un peu d’histoire…

 

En Chine cette plante est utilisée depuis des millénaires pour soigner les infections parasitaires et les fièvres. On retrouve sa trace dans des textes anciens de la médecine chinoise pour lutter contre le paludisme et autres maladies.

Lors de la guerre du Vietnam, les soldats Vietnamiens mouraient par centaines de la malaria (autrement appelé paludisme). C’est alors que le gouvernement Nord Vietnamien fît appel aux Chinois, suppliant de trouver un remède. C’est une Chinoise du nom de Youyou Tu qui redécouvrit, grâce aux écrits ancestraux, les vertus de l’artemesia. Elle préconisa ce remède sous forme de plante macérée dans de l’eau aux soldats communistes. Ce traitement fut d’une efficacité inattendue et les troupes Viet-Cong furent rapidement guéries.

Les américains étaient alors soignés avec un dérivé de la célèbre quinine, soin bien connut à l’époque mais qui devient rapidement inefficace dû aux résistances qui se développaient à vitesse grand V.

 

Autour des remèdes et de la recherche

 

Pourtant l’incroyable révélation de l’efficacité de l’artemesia ne traversa pas les frontières, elle resta en Asie, en particulier en Chine où Youyou Tu continua ses recherches sur la plante miraculeuse. C’est en 1972 que la molécule d’artémisinine est extraite de la plante permettant de faire des médicaments antipaludéen. Dénigrée par l’Occident, l’artémisinine ne fût mondialement connue qu’en 1981, date à laquelle les laboratoires pharmaceutiques en fabriquèrent des dérivés synthétiques. Malheureusement les moustiques s’adaptèrent encore, des résistances apparurent rendant les thérapies à nouveau inefficaces.

C’est alors qu’une combinaison de molécules synthétiques associées à l’artémisinine fît son apparition sur le grand marché mondial du paludisme. Elle donna naissance à de nombreux médicaments antipaludéens appelés « ACT » (Artemisinin-based Combination Therapy). Mais après quelques années de gloire, de nouvelles résistances apparurent encore et les virulents insectes s’adaptèrent rendant ces remèdes de moins en moins actifs, avec des risques d’effets indésirables parfois lourds. Pourtant il reste à ce jour le traitement préconisé par l’OMS, administré à titre préventif ou pour soigner la malaria.

 

Le courage et la détermination de l’association française « La Maison de l’Artemisia »

 

L’efficacité de la tisane d’Artemisia annua ou afra sur le paludisme simple a été prouvée grâce à deux études scientifiques réalisées aux normes internationales. Cette reconnaissance est en train d’améliorer la vie de millions de personnes. Le problème reste pourtant encore la puissance des lobbies pharmaceutiques pour accélérer et étendre le projet au monde entier. On ne peut pas accepter que des habitants de pays pauvres se soignent avec des médicaments cinq fois plus chers qu’une tisane qui guérit…

Si le sujet vous intéresse, regarder ce film « Malaria Business » ci dessous :

Je vous invite aussi à lire le récit édifiant de Lucile Cornet-Vernet « Artemisia une plante pour éradiquer le paludisme » aux éditions Domaine du possible. Vous pouvez aussi consulter le site internet « La Maison de l’artemisia ici »

J’ai une immense admiration pour ces gens qui s’engagent pour sauver le monde !

Les médecines alternatives n’ont pas bonne presse dans notre monde. L’histoire de l’artemisia en est la preuve concrète.

Green & Clean is the Future
Girafes

La prêle ou la reine des reminéralisants

Trésor de la nature, la prêle des champs (Equisetum arvense) est utilisée depuis des siècles pour ses nombreuses qualités thérapeutiques. Pourquoi ? Parce que la prêle est la plante ayant la plus grande teneur en silice qui soit !

La prêle, une richesse exceptionnelle en minéraux et en oligo-éléments

En plus de son abondance en silice (oxyde de silicium), la prêle contient aussi beaucoup de calcium, du potassium, du fer, du manganèse, du magnésium, du sodium, du soufre… Elle se compose aussi de sapanoside, de dérivés flaconiques et de tanins.

 

  • Grâce à sa composition unique, cette plante est reminéralisante, elle agit sur la stimulation de la synthèse du collagène. Ainsi elle renforce les tissus articulaires, les os, les tendons, elle est reconnue comme étant un excellent remède contre l’arthrose ! Avec une réelle action sur le squelette, elle lutte aussi contre l’ostéoporose et les fractures en augmentant la fixation du calcium (dû à la silice).

 

  • La précieuse composition de la prêle a un effet alcalinisant sur le corps, elle renforce le cartilage, les ongles, les cheveux et la peau.

 

  • C’est un remède naturel qui combat les tendinites et aide à la réparation des fractures.

 

  • Diurétique, elle traite les inflammations du système urinaire, combat les calculs rénaux, les cystites et même les crises de goutte. Aussi très efficace en cas de rétention d’eau et d’œdèmes rhumatismaux.

 

  • Elle reconstruit les muqueuses blessées : reins, poumon, vessie, mais aussi bouche, estomac et intestins, utérus et, bien sûr, la peau.

 

  • Grâce à son action astringente et anti-inflammatoires, elle traiterait aussi les troubles de la prostate.

 

  • Elle est aussi hémostatique, ce qui signifie qu’elle augmente le nombre de globules blancs dans le sang.

 

  • D’une grande aide contre l’artériosclérose, elle lutte aussi efficacement contre l’hypertension.

 

  • Régulatrice des menstruations elle combat la rétention d’eau.

 

  • La prêle des champs en application locale sous forme de poudre est d’une grande aide à la cicatrisation, un classique de l’herboristerie traditionnelle.

 

Contre indication : éviter la prêle en cas de gros problèmes cardiaques ou rénaux. Déconseillée aux enfants et aux femmes enceintes.

 

Comment consommer la prêle ?

  • Sous forme d’extraits secs en gélules, de 300 à 600mg par jour répartis en 3 fois au moment des repas.
  • En décoction ou infusion, à raison d’une tasse  » fois par jour après les repas
  • En ampoule buvable (suivre la posologie indiquée en fonction de sa concentration).
  • Localement sous forme de poudre sur les plaies
  • En macération ou décoction, pour une utilisation en compresse sur la peau notamment sur l’eczéma.

 

Un tour de magie ou ma petite expérience de la prêle

Il y a plus de 15 ans, j’ai une petite boule de graisse qui est apparue au niveau de l’articulation de mon coude. Je suppose un petit morceau de cartilage qui se baladait et a formé cette petite grosseur. A l’époque, un chirurgien de mon entourage m’a assuré que ce n’était rien, qu’il pouvait me l’enlever facilement.

Ayant une peur bleue des hôpitaux j’ai gardé cette anomalie jusqu’à il y a deux semaines. Durant toutes ces années, elle a grossi, puis diminué, s’est quelquefois enflammée, pour ensuite revenir à l’état d’une petite boule de 2 cm de diamètre environ sans jamais disparaitre.

Il y a 3 mois, j’ai décidé de me faire une cure de prêle sous forme de gélule, ceci pour la consolidation des os et du cartilage mais aussi pour renforcer la fixation du calcium. Etant en pré-ménopause, souhaitant plutôt prévenir que guérir, il me semble important de solidifier les os avant de vieillir 🙁 !

J’ai pris 1 mois de gélules, (300mg/jour) puis j’ai fait une pause de quelques semaines et ai ensuite pris des infusions de prêle 3 fois par jour. Et bien figurez-vous que ma petite boule de graisse au coude a totalement disparu ! Merci la prêle, oh merci ! Car elle devenait gênante, m’angoissait quand parfois elle grossissait… Mais elle est bien partie : adieu

Je ne suis pas prête d’oublier cette plante et suis convaincue de ses bienfaits !

 
La prêle dans la nature

Telle une mauvaise herbe invasive, à l’allure de rameau aux tiges vert tendre, surnommée queue de cheval, elle est l’ennemie des jardiniers. Pourtant, elle est utilisée pour lutter naturellement en culture biologique contre certaines maladies des plantes comme le mildiou sur les fruits ou légumes, l’oïdium sur les rosiers, elle éloigne aussi la rouille et les insectes nuisibles (pucerons, araignées). Elle aide également les arbres fruitiers contre : la cloque du pêcher, la tavelure, et la moniliose (maladie fongique).

Et vous connaissez-vous cette plante ? L'avez-vous déjà utilisée ?
Green & Clean is the Future
Prêle des champs

Libérons nous de nos regrets, le meilleur à venir est en 2019 !

Tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année !

Le temps passe inexorablement… Bonheur et tristesse se suivent, s’enchainent souvent par cycles, ainsi va la vie…

J’aime à penser que les astres seront de meilleure augure que l’an dernier et influenceront positivement le monde. J’affectionne l’idée que la nouvelle année marque un nouveau départ et nous mènera vers des chemins choisis.

Dites adieu à vos regrets, et pensez au présent et faites des voeux pour l’avenir. Un nouvel an reste qu’un symbole, mais n’est ce pas l’occasion de se poser et de réfléchir à nos souhaits les plus chers ?

Laissons le passé derrière nous, il est immuable…

galaxie

Des souhaits que j’inscris sur un petit carnet

Je ne prends jamais de résolutions que je ne pourrai pas tenir, mais chaque début d’année, j’émets des voeux que j’inscris sur un petit carnet. Ce sont des souhaits, quelques fois des petits riens qui amélioreraient mon quotidien, ou de grands changements qui transformeraient incontestablement ma vie. Cela reste toujours dans « le monde  du possible », même si mes désirs sont parfois de grandes conversions.

Il convient bien entendu de se mettre à l’œuvre pour que les choses se réalisent, car ce n’est pas magique ! Vous me croirez ou pas, mais le fait de formuler par écrit nos ambitions a un impact beaucoup plus puissant que des paroles. Comme on l’entend souvent « les paroles s’envolent, les écrits restent ».

Il est utopique de croire que l’on va réaliser toute la liste de nos envies. Même si je suis un peu rêveuse et que j’aime à croire que tout est possible, il s’agit bien de réalisation et non pas de miracle ! Nous devons mettre le pied à l’étrier pour accomplir nos souhaits.

Quelle satisfaction même si juste une seule de nos convoitises est accomplie, c’est déjà bien vous ne croyez pas ?

Le mois de janvier pointe son nez, on commence à percevoir quelques minutes de jour en plus. Alors même si quelques longs mois d’hiver nous attendent encore, nous allons vers les beaux jours !

Imaginez que 2019 sera une belle année, soyez doux avec vous-même et votre entourage. Commencez 2019 dans  la joie, croyez en vous, faites des projets,  rêvez !

Je vous souhaite une année en pleine santé, une année créative et lumineuse, pleine de joie et d’amour.

Green & Clean is the Future!

citation du Dalai Lama

Livraison offerte avec le code NOEL18 sur Passionaturel

Un trés court mémo ce matin pour vous faire part de la promotion que je viens de lancer sur mon site Passionaturel.fr.

Avec le code NOEL18 la Livraison est offerte sur Passionaturel.fr

Offre valable jusqu'au dimanche 16 décembre minuit

Retrouvez des cosmétiques naturels et bio, une sélection de maquillage et des soins ayurvédiques.

Je choisis avec soin chaque produit que je vends. J’étudie toutes les compositions avec grande attention afin de ne proposer que des produits éthiques. Sans huile de palme, non testés sur les animaux, presque tous vegan, souvent artisanaux, des produits naturels composés d’une teneur maximale en ingrédients biologiques. Ils sont aussi garantis sans perturbateurs endocriniens, paraben etc…

 

Ayant lancé ma petite publicité sur les réseaux sociaux, je souhaitais aussi vous informer, chers lecteurs de Greenbyvero. Ainsi c’est chose faite !

 

Belle journée à tous, et à très vite pour un nouvel article.