Cap sur l’île d’Yeu, un sanctuaire de nature !

l'île d'Yeu - Cote escarpée

L’île Celtique de Vendée un havre de paix au milieu de l’océan

J’ai toujours aimé les îles pour leur proximité privilégiée avec les éléments naturels. L’étendue de l’océan, l’odeur des embruns, les couleurs changeant fonction du ciel, le son des vagues qui me ressource et m’apaise. J’ai eu la chance de passer début juin quelques jours sur l’ile d’yeu, une ile encore sauvage et préservée au large de la côte vendéenne.

L’île d’Yeu, une des quinze îles du ponant, l’une des plus belles îles de France se situe à 17km de la côte entre Noirmoutier et Saint Gilles croix de vie. Elle mesure 23km2, 10km de long et 4,5 km au plus large, elle n’est donc pas trés grande ce qui lui ajoute un charme particulier. Des navettes régulières partent de Fromentine ou de saint Gilles croix de vie pour atteindre l’île. Des parkings privés sont prévus à Fromentine et à st Gilles, car sauf exception, on ne passe pas sa voiture sur l’île d’Yeu! Les tarifs pour la traversée des voitures sont démesurément chers, je suppose que c’est pour dissuader les gens, et ainsi éviter l’accumulation de voitures sur ce magnifique bout de terre.

Carte ïle d'Yeu
Port Joinville

On arrive par bateau à Port Joinville après 40 minutes environ de traversée. Joli port de plaisance, Port Joinville est le chef-lieu de la commune de l’île. Bordé de cafés, restaurants, boutiques on y est accueilli avec le sourire !

A l’île d’Yeu on peut tout de même louer une voiture, mais le moyen de transport privilégié est le vélo. Des pistes cyclables parcourent toute l’île ! Si on aime les randonnées, on y trouve aussi un sentier homologué et balisé qui est depuis 2014 le GR 80, un parcours de 27 km en bordure de mer.

Les principaux petits villages de l’île sont : Port-Joinville (anciennement Port-Breton), Saint-Sauveur (anciennement le bourg) et La Meule.

Mon coup de coeur : la côte sauvage

Entre la pointe du But et la pointe des corbeaux on est époustouflé par des paysages celtiques comparables à ceux de l’Irlande ou de notre belle Bretagne. De la lande à perte de vue avec une grande variété de fleurs, de bruyères, d’ajoncs, borde la côte sud appelée côte sauvage. Des falaises de toute beauté entourent des criques et leurs plages de sable blanc. Merveille des merveilles, la côte sauvage est protégée par la directive européenne Natura 2000 et classée depuis 1995. On peut marcher le long des falaises sur des kilomètres, vues imprenables garanties. Pas de voitures, juste le son de l’océan et de la nature. Les constructions sont interdites de ce côté de l’île, hormis pour quelques minuscules villages.

Plage des Soux île d'Yeu
Chemin côtier Ile d'Yeu
Côte sud île d'Yeu
Chardons de la lande
Ile d'Yeu-cote sauvage

La côte dunaire

Au nord, des forêts de pins maritimes et de chênes verts, des dunes sur lesquelles on croise chardons bleus et lys de sable. De longues et belles plages. Sublime aussi, mais j’ai un vrai coup de coeur pour la côte sauvage qui me rappelle mes vacances d’enfance sur la côte Finistère nord.

A voir :

Le Phare de la Petite Foule ou Grand Phare, le vieux château médiéval, la Citadelle et le bois de Pierre Levée, L’église Notre Dame du Port, l’église St Sauveur, la Chapelle de la Meule, le musée de pêche.

Quelques vestiges à visiter :

De nombreuses pierres sont présentes sur l’île : la pierre des Amporelles, le Chien à l’Affût, les pierres du Pain et du Beurre, le menhir des Soux. Dolmen des petits Fradets (Vers 3000 av JC), Dolmen de la Planche à Puare (Vers 3000 av JC), Pierre de La Roche aux Fras.

Mes incontournables :

Rendez-vous sur le petit port de la Meule entouré par ses falaises, surplombé par la petite chapelle. Vraiment trés joli avec de superbes points de vue si on grimpe sur la falaise.

Allez voir le vieux château Médiéval, il surplombe la mer, c’est magnifique!

 

Chapelle de la Meule
Port de la Meule - Ile d'Yeu
Le Vieux chateau- L'ile d'Yeu

Un peu d’histoire:

Les dolmens et menhirs témoignent de la présence d’hommes déjà à la préhistoire.

Anciennement nommée l’île d’Oya, elle a été marqué par l’évangélisation  au moyen-âge à la fin du VI siècle. L’île d’Oya s’est ensuite appelée l’île Dieu, plus tard transformée en île d’Yeu lors de la déchristianisation.

Au VI siècle, Saint-Martin de Vertou vint évangéliser l’île nommée à l’époque île d’Oya. C’est à cette époque que la première église fut construite à St Sauveur qui devint ensuite « capitale » administrative de l’île.

Lors de la guerre de cent ans un château défensif fut construit sur la côte sauvage. Malgré cela en 1355, les Anglais, avec une imposante flotte, débarquent dans l’île qu’ils occupent pendant 37 ans! Ce château médiéval a été classé monument historique en 1890.

Fervents marins, l’activité principale était au XVIII l’acheminement de marchandises qui se transforma au XIXe par la navigation au long cours et à la pêche au thon et à la sardine.

Aujourd’hui les habitants de l’ile d’yeu appelés les islais vivent encore de la pêche, mais aussi d’artisanat, d’agriculture et du tourisme. 5000 habitants insulaires contre 45000 l’été! Autant vous dire qu’il vaut mieux s’y rendre hors saison!

Côté hébergement : quelques hôtels, des chambres d’hôtes, gites, un camping et beaucoup de locations. En famille, en couple ou avec des amis, l’idéal est de pouvoir louer une maison, c’est ce que nous avons fait. Dans ce cadre idyllique et sauvage, ce fut 4 jours inoubliables. Les Islais disent « Oya un jour, Oya toujours »!

Pour les gourmands, de délicieuses tartes aux pruneaux, spécialité locale,  que l’on trouve sur le marché de Port Joinville ou dans les restaurants.

Connaissez vous l’île d’Yeu?

Mouettes

4 commentaires sur “Cap sur l’île d’Yeu, un sanctuaire de nature !

    1. Merci pour ton commentaire, et merci d’avoir si bien organisé ces quelques jours inoubliables sur l’île d’yeu! Bises

  1. Voila pourquoi mes poils se hérissent lorsque j’entends un sonneur de cornemuse ou un pipeband écossais: déjà j’avais découvert que les celtes avaient occupé la Catalogne dont je suis originaire par ma grand mère maternelle ( on y a trouvé récemment des sarcophages de ces peuplades venues d’Europe centrale) mais si on me dit que l’ile DIEU est également celtique , c’est donc qu’elles ont traversé la Vendée, berceau de ma famille paternelle.
    Mon sang celtique ne fait qu’un tour et ce fût donc une grâce de DIEU d’avoir épousé une vraie bretonne. et vive la B.C.C.C. (Bretagne communautaire Celte Chrétienne)
    Dad

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire! Fais une escapade sur cette belle île un de ces jours, tu ne seras pas déçu! Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.