Mon indispensable gratte-langue

Je vais vous parler d’un sujet pas très glamour, mais pourtant ô combien utile ! Depuis de nombreuses années, je regarde de loin ce petit ustensile en cuivre dont on parle dans tous les bouquins ou sites sur l’ayurveda. Un gratte-langue, oui oui un gratte-langue servant à nettoyer la langue !

L’un des principes de l’ayurveda (médecine Indienne ancestrale) prône la prévention de la santé en évitant l’accumulation des toxines dans le corps. Si des toxines s’accumulent, c’est que notre corps et esprit ne sont pas équilibrés. Cela peut provenir de multiples raisons. Une alimentation non adaptée et/ou de mauvaise qualité, mauvaise digestion, stress, pollution, faiblesses diverses…

Si nos modes de vie ne nous permettent pas toujours d’être exemplaire, il faut au moins essayer d’éviter d’ingérer de mauvaises bactéries néfastes à l’organisme. En ayurveda on appelle ces toxines « AMA ». Afin d’en avaler le moins possible, c’est là où le gratte-langue intervient !

C’est un résumé très succinct d’un des adages de cette « science de la vie » tellement complexe.

 

Un petit ustensile indispensable pour une hygiène bucco-dentaire optimum

On retrouve dans notre bouche chaque matin ce dépôt de toxines qui s’est formé lors de notre sommeil. Cela est l’une des détoxications naturelles de notre corps. Il s’avère donc indispensable de retirer cet « AMA » au réveil afin de ne pas le  réingérer dans l’organisme.

 
Gratte-langue

Pour cela on nettoie la langue à l’aide d’un gratte-langue, ce petit outil permettant de retirer les bactéries.

C’est le 1er geste à faire dès le lever selon les préceptes de l’ayurvéda. Cette routine est effectuée en Inde par des millions de personnes depuis plus de 5000 ans !

Bien qu’il existe aujourd’hui de nombreux grattes langues en différentes matières, il faut utiliser ceux en cuivre car ce métal est antibactérien.  

Au contact du cuivre, les bactéries sont éliminées. Ces grattoirs  ont un bord incurvé, de sorte que, lorsque vous les faites glisser sur votre langue, ils vont retirer les germes et les bactéries pouvant être responsables de bien des maux.

Vous trouverez des grattes langues en cuivre sur le site de Passionaturel ici, mais aussi désormais en pharmacie dans différents matériaux.

Une pratique quotidienne de cette routine ayurvédique permet :

  • d’éliminer les toxines accumulées sur la langue
  • de prévenir la mauvaise haleine
  • de renforcer le système immunitaire
  • d’effectuer un massage de la langue
  • de renforcer son hygiène buccale
  • d’améliorer les perceptions gustatives
  • de stimuler la digestion

Comment utiliser son gratte-langue ?

Utiliser chaque jour au réveil. Tenir le gratte-langue entre le pouce, l’index et le majeur, poser la partie arrondie à la racine de la langue et le faire glisser tout doucement vers l’extrémité.

Après chaque passage (au milieu de la langue, à droite et à gauche), laver sous l’eau le dépôt recueilli sur le grattoir. Répéter l’opération de 4 à 8 fois en fonction de l’encombrement de la langue.Rincez ensuite votre bouche avec de l’eau, puis procéder au brossage des dents avec un dentifrice ayurvédique. (Voir dentifrice Meswak ici)

J’utilise personnellement un gratte-langue depuis 8 mois environ, et je dois avouer qu’on se fait très vite à cette routine qui est des plus utiles.

Pas un matin où j’oublie de le faire, j’ai presque hâte de me nettoyer la langue dès le réveil tant cela apporte une sensation de propreté.

La médecine ayurvédique prodigue une réelle routine quotidienne de soins du corps qui peut nous paraître bizarre. Il me semble pourtant que chaque petit geste que l’on fait pour son corps quotidiennement le marque.

Et vous avez-vous déjà utilisé un gratte-langue ? Connaissez-vous cette pratique ?

 

 

Green & Clean is the Future !

encens

L’intelligence respiratoire d’après les Yogis

L’intelligence respiratoire et le cycle nasale

Savez-vous par quelle narine nous respirons? Par les deux allez-vous me répondre. Oui par les deux, vous avez raison, mais on respire naturellement avec une narine de façon prédominante pendant un certain temps puis par l’autre. C’est ce que l’on appelle les cycles nasaux!

Ça paraît bizarre mais c’est pourtant bien vrai. Faites l’expérience. Observez votre respiration, mettez vos doigts sous vos narines et observez, vous allez constater que vous respirez par une narine dominante, soit la droite, soit la gauche, et ce pendant un certain temps. Nous sommes physiologiquement faits de la sorte! 

sentir

 

Un cycle de respiration par une narine dure en moyenne de soixante à quatre vingt minutes, puis il y a une période de transition pendant laquelle nous respirons lors d’une courte durée par les deux narines, avant de passer à l’autre pendant un autre cycle.

Le corps humain est étonnant !

Figurez-vous que selon la « science de la respiration » établie par d’anciens maîtres du yoga tel que Swami Paramahamsa Satyananda a écrit dans son livre Swara Yoga  « Celui qui connaît la vraie nature de son souffle réalise son âme »

Selon le swara yoga, la narine par laquelle nous respirons influence notre cerveau. Ainsi le souffle de la narine droite agit sur la partie gauche du cerveau qui correspond au système nerveux, à la force vitale.

Lors d’une respiration par la narine gauche, c’est le mental, l’émotionnel qui est activé. La science a d’ailleurs confirmé que la pression sanguine augmente lorsque la respiration dominante est à droite et inversement diminue lorsque l’on respire par la narine gauche.

Ainsi lorsque le souffle principal est à droite, c’est le moment parfait pour s’activer, alors que le temps du repos, de la méditation, de la tranquillité est idéal lors de respirations par la narine gauche.

 

En résumé, la respiration agit sur notre cerveau qui lui influence nos activités dans un esprit d’harmonie du corps selon le Swara Yoga.

 

 La médiation et respiration

Méditation

Des techniques de méditations sont connues pour contrôler nos réactions émotionnelles et états mentaux consistant à passer d’un canal de respiration à l’autre. C’est toute une discipline qui ne s’improvise pas! Personnellement je n’y arrive pas, il faut il me semble s’initier en prenant quelques cours.l’autre

 

L’équilibre par le souffle

Vous connaissez peut-être l’importance capitale de la respiration lorsqu’on pratique le yoga. On ne respire que par le nez, pas par la bouche (la bouche c’est pour manger 🙂 !)

La respiration alternée est pratiquée par les yogis. Elle permet entre autres d’équilibrer le système nerveux, de se recentrer, de relâcher les tensions… La pratique consiste à boucher une narine avec la main droite, inspirer profondément, faire une rétention du souffle, puis expirer longuement par la narine, puis inversement. On répète cela plusieurs fois. 

Les temps d’inspiration, de rétention et d’expiration sont  importants et chaque exercice à son action spécifique. Un bon cours d’hatha Yoga se termine toujours par cette pratique ! Ces exercices ont une importance capitale pour notre équilibre. On appelle cette pratique en « langage yogi » :  Pranayama.

 

En sanskrit, « prana » signifie souffle, énergie vitale et yama : contrôle. C’est retrouver énergie et  harmonie du corps et de l’esprit!

Happy place

Venez visiter ma boutique en ligne de produits naturels & éthiques – Passionaturel

Le Tulsi ou basilic sacré, un joyaux de l’ayurveda

Le Tulsi autrement appelé basilic sacré, l’incomparable, la reine des herbes, la mère de la médecine ne porte pas ses noms par hasard!

 

Le Tulsi (Ocimum sanctum) est une plante de la famille des Lamiaceae. C’est la petite cousine de notre basilic. Cette petite plante aromatique aux tiges et bourgeons violacés pousse à l’état sauvage dans les forêts indiennes. Elle ne dépasse pas la hauteur de 60 cm.

 

Tusi-Basilic sacré

Tulsi

Lors de la route, de l’Inde le Tulsi a traversé les continents et s’est répandue à travers le monde.

Mais c’est en Inde et au Tibet qu’est sa source reconnue depuis des millénaires tant pour ses mystiques pouvoirs que dans la reconnaissance de ses multiples vertus thérapeutiques.

En Inde, le Tulsi, herbe divine, est aussi utilisée pour purifier lieux et eaux, les Indiens en  plantent autour des temples pour chasser les mauvaises énergies! En Inde, avoir un pied de Tulsi dans son jardin est de bon augure.

J’aime ces croyances et traditions autour des plantes!

Depuis plus de 5000 ans, l’ayurveda (médecine Indienne) lui attribue une place centrale tant son usage est salvateur, le Tulsi est aussi très utilisé par la médecine tibétaine.

 

Mais quels sont les pouvoirs du Tulsi?

Une plante tant pour le corps que pour calmer l’esprit!

Avec ses propriétés purificatrices et apaisantes elle permet de mieux gérer le stress et de détoxiquer l’organisme, elle rétablit calme et harmonie. En consommation quotidienne  (toujours éloignée des repas), elle redonne vigueur physique et morale aux personnes épuisées, elle clarifie, allège corps et esprit, éloigne les angoisses. Elle est en tête des meilleures plantes adaptogènes.

Antiviral, anti-inflammatoire et antibactérien, c’est un remède contre la grippe, les rhumes, la toux, les bronchites et les affections dentaires… (ce dont on a bien besoin en ce moment dans nos contrées!)

Cette plante sacrée aiderait à la stabilisation du taux de glycémie, du diabète, du cholestérol et de la tension.

Il serait aussi efficace pour la digestion, contre les maux d’estomac, diarrhées…

Puissant antioxydant, le Tulsi lutte contre les radicaux libres, oxygène le sang, il est immunitaire, lutte contre le vieillissement et favorise la longévité!

 

De quoi proviennent toutes les vertus du Tulsi ?

Il contient :

Tulsi

Tulsi

  • de la vitamine A (pour la vue et la peau …)
  • De la vitamine C (système immunitaire, métabolisme, antioxydant…)
  • Du camphre (anti-microbien, immunitaire, protecteur bronchique, antalgique et anti-inflammatoire)
  • De l’acide ursolique (fortement anti-inflammatoire et anti-oxydante)
  • Des flavonoïdes (puissant antioxydant)
  • De l’eugénol (composant principal du clou de Girofle très utilisé en chirurgie dentaire est antalgique, antibactérien et anti-inflammatoire, )
  • Du calcium, du phosphore (pour la santé des os)
  • Et de nombreux minéraux

De nombreuses études sont faites par les scientifiques concernant le basilic sacré. En plus de la liste avérée de ses bienfaits cités ci-dessus il permettrait aussi de lutter contre le cancer, les maladies auto-immunes, les maladies neurodégénératives, permettrait de lutter contre les effets d’une exposition aux radiations…

 

Comment consommer cette herbe divine?

Depuis que j’ai découvert le Tulsi, j’en fais des cures sous forme d’infusion. 3 à 4 tasses par jour pendant 3 semaines, une fois par trimestre et sinon ponctuellement si je sens que ma gorge picote ou que mon nez coule un peu, c’est extrêmement efficace!

Tulsi - Passionaturel

Infusion Tulsi

Sa saveur est légèrement piquante et astringente, (on retrouve un peu le goût du basilic)

J’utilise l’infusion de la marque Everest Ayurveda, vendue sur ma boutique en ligne Tulsi – Passionaturel Cette infusion est composée principalement de Tulsi auquel ont été ajouté du poivre, de la réglisse, du gingembre de la grande aunée, de la cardamome, et de la poudre de clou de girofle.

Mais vous pouvez aussi acheter des gélules ou mieux encore en faire pousser dans votre jardin ou sur votre balcon au printemps.

 

 

Dans la médecine ayurvédique on dit que « le Tulsi est « rasayana ». Cela signifie qu’il ramène l’individu vers la santé, quelque soit ses problèmes »

 

Tulsi

Basilic sacré Tibétain

  Green & Clean is the future
 
 

Le ghee, un trésor de jouvence !

Le Ghee, (se prononce « gui ») ou beurre clarifié, est utilisé depuis la nuit des temps en Inde dans la gastronomie indienne mais aussi à des fins thérapeutiques dans l’ayurveda. On en parle de plus en plus dans le monde car il a des vertus insoupçonnées très bénéfiques pour la santé.

Ghee - Greenbyvero

Ghee

 

Le Ghee est fait à partir de beurre doux que l’on fait longuement chauffer à basse température puis que l’on filtre afin d’éliminer l’eau et les protéines de lait, c’est-à-dire la caséine et le lactosérum. Le lactose (sucre contenu dans le lait) connu pour ses allergies est la partie issue de la coagulation du lait. En clarifiant le beurre, on obtient le Ghee, donc la partie la plus pure qui est exempte de lactose.

Le Ghee est une excellente alternative pour les personnes allergiques au lactose, mais pas que pour les intolérants, car le lactose ainsi que la caséine, ben c’est pas très bon pour nous!

L’intérêt du ghee en plus de ses multiples bienfaits est qu’on peut le faire chauffer à haute température (jusqu’à 250c qui est son point de fumée) sans risque contrairement au beurre qui dés 120°c noircit et devient toxique… De plus il ne s’oxyde pas et se conserve à température ambiante pendant plusieurs mois.

 

 

Ses multiples propriètés font du ghee un élixir de jouvence !

Le ghee allongerait l’espérance de vie!

Il contient des vitamines A, E, D, K, des minéraux tels que calcium, phosphore, magnésium et fer. Il est riche en oméga 3 et oméga 9, en acide butyrique, en acides gras saturés et non saturés, en antioxydants, rien que ça!

  • Excellent pour la digestion, le ghee réduit les problèmes gastriques, il calme le feu digestif que l’on appelle Agni en ayurveda. Il favorise les sucs gastriques et est anti-inflammatoire. Véritable protection des intestins il aide à assimiler les aliments et à restaurer la flore intestinale.
  • Le ghee élimine les toxines et booste le système immunitaire.
  • Bon pour nos yeux, les vitamines A et E, contenues dans le ghee sont essentielles entre autre pour une avoir bonne vue et une belle peau.
  • 8 mg de cholestérol pour une cuillère à café de ghee, alors que le beurre en contiendrait 30. Ces chiffres parlent tout seul!
  • Antioxydant grâce aux caroténoïdes présents dans la vitamine A, le ghee combat les radicaux libres responsables de l’oxydation du corps.
  • On ne présente plus la célèbre vitamine D que contient le ghee. On la trouve rarement dans les aliments. Elle permet la fixation du calcium et du phosphore, est indispensable pour la minéralisation des os, aurait des propriétés anticancéreuses, prévient de la déprime hivernale, et j’en passe…
  • L’acide butyrique présent dans le ghee, acide gras à courte chaine diminuerait les inflammations, serait anti-virale, très bénéfique pour les intestins, aurait une action protectrice contre le cancer, particulièrement celui du colon.
  • Le ghee apporte le gras essentiel au bon fonctionnement de notre cerveau, renforce la mémoire et aide à la concentration.
  • Anti-virale et antibactérien, il viendra à bout de vos rhumes et infections
  • Il soigne les brûlures et les sécheresses cutanées en application locale. N’hésitez pas à badigeonner vos lèvres gercées ou toute sècheresse de la peau.

 

Nutritif, détoxifiant, règènèrant, équilibrant, le ghee a tout pour lui, alors convaincu?

Voici la recette :

ghee en préparation

Préparation du ghee

  • Faites fondre à feu très doux dans une casserole à fond épais, si possible en acier inoxydable ou en fonte,  une plaque (ou plusieurs) de beurre doux de haute qualité (biologique de préférence).
  • Une fois le beurre fondu, vous allez voir une mousse blanche à la surface, laissez faire, vous pouvez de temps en temps légèrement remuer avec une cuillère en bois.
  • La mousse va se transformer en petits caillots qui vont se déposer au fond de la casserole.
  • Surveillez la cuisson et les odeurs, peu à peu tous les dépôts vont se déposer au fond, le beurre qui était opaque va peu à peu devenir translucide.
  • Le ghee est prêt quand les dépôts au fond de la casserole brunissent, là il faut immédiatement arrêter le feu et enlever la casserole pour laisser tranquillement refroidir.

Certaines recettes parlent de 20 minutes de cuisson, pour ma part, il me faut au moins 1 heure pour obtenir un beau beurre clarifié. Je mets la température de ma plaque au minimum sur 1, c’est peut-être pour ça. Mais tout dépend de la puissance des feux.

Ghee liquide

Ghee liquide

 

Après refroidissement, il faut filtrer le beurre, je vous conseille un linge fin ou une mousseline, afin de filtrer les fines particules pour une pureté presque parfaite!

Vous obtenez un beurre doré à la subtile odeur de noisette!

Transvaser ensuite le liquide dans un bocal et conserver dans un placard qui le gardera à l’abri de la lumière. Le liquide va ensuite se figer et devenir solide (comme l’huile de coco).

C’est un peu contraignant comme tout ce que l’on fait maison, mais quelle fierté et gage de qualité!

Vous trouverez aussi de l’excellent ghee dans les boutiques bio, boutiques indiennes ou sur le net. 

 

 

 

Green & Clean is the Future!

 

Venez visiter ma boutique en ligne, produits naturels et éthiques

 

Le Lait d’Or, elixir des Yogis

Quelques années que le curcuma fait la une. Si le curcuma est à l’honneur, c’est bien parce qu’il le mérite !  Originaire d’Inde et de Malaisie, on utilise ces rhizomes à la chaire orange depuis l’Antiquité. Broyé  finement on obtient cette fabuleuse poudre de curcuma aux multiples facettes. Epice, mais aussi précieux conservateur, colorant, on l’utilise désormais en cosmétique et en médecine!

Le curcuma est anti-inflammatoire, soigne les troubles digestifs, il traite les ulcères de l’estomac et régénère le foie. Il soulage les maladies inflammatoires telles que l’arthrite ou autres, traite les inflammations de la peau et les blessures. Puissant antioxydant, il retarde le vieillissement. Ceci énoncé ci-dessus sont les pouvoirs avérés du curcuma.

Quotidiennement consommée en Inde, cette épice composante du curry a fait l’objet de nombreuses études évoquant que les Indiens étaient beaucoup moins sujets aux cancers que les Occidentaux.

Le curcuma préviendrait de nombreux maux voire guériraient de multiples maladies. Maintes recherches sont en cours concernants les bienfaits du curcuma pour contrer cancer, diabète, Alzheimer, maladies cardiovasculaires,  gingivites, pancréatites … D’ailleurs aujourd’hui des gélules de poudre de curcuma sont fabriquées par de nombreux laboratoires.

Vu tous ces bienfaits évoqués, ne serait-il pas judicieux de consommer du curcuma quotidiennement?

Je vous propose ci-dessous une recette santé que les grands « yogis » recommandent de boire chaque matin à jeun, ainsi que le soir au coucher. Boisson magique, remède en cas d’articulation douloureuse, ou de problème digestif, analgésique et antiseptique, purifie le sang, stimule le foie… Le Lait d’Or véritable élixir, renforce vos immunités mais vous donnera aussi un joli teint tout en purifiant votre peau!

Le Lait d’Or, (golden tea en anglais), rien que son appellation interpelle n’est ce pas? C’est une pâte d’épices à base de curcuma qu’on mélange dans du lait chaud.

La boisson  originelle des « puristes » ne contient que du curcuma comme épice, mais j’aime cette recette revisitée façon chaï (thé indien) qui réchauffe le cœur, le corps et l’esprit…

On prépare une pâte qui se conserve au frais pendant 3 semaines.

 

Pour faire le lait d’or il vous faut :

  • 2 cuillères à soupe de curcuma en poudre
  • 2 cuillères à café de cannelle en poudre
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1 cuillère à café de cardamome en poudre
  • 1 cuillère à café de muscade en poudre
  • ½ cuillère à café de poivre noir
  • 1 cuillère à soupe d’huile de coco (ou à la place du ghee, beurre clarifié)
  • 10 cl d’eau
  • 1 tasse de lait animal ou végétal

Mélanger sur feu doux l’eau et le curcuma et faire chauffer sans faire bouillir. Il faut que les épices se réhydratent dans l’eau et forment un mélange homogène. (30 secondes environ)

Ajouter le reste des épices, bien mélanger. Comme les épices gonflent, le mélange s’épaissit. Ajouter l’huile de coco. Cuire le tout sans cesser de mélanger, toujours sur feu très doux pendant environ 5 minutes. Une odeur divine se dégage de la préparation !

Et voilà, la pâte est prête !

Cette crème d’épices se mélange à du lait chaud pour en faire une boisson délicieuse à la couleur dorée, aux multiples vertus !

Mélanger une cuillère à café de la pâte au lait de votre choix, soit végétal, amande, soja (ou autre), soit à du lait de vache. En Ayurveda on conseille toujours de boire du lait cru bouilli.

Pour ma part j’aime le lait d’amande que je fais maison d’ailleurs !

Vous pouvez sucrer votre boisson avec un peu de miel (ne jamais faire chauffer le miel), du sirop d’agave ou du sucre de coco si vous souhaitez tout bien faire en suivant les préceptes ayurvédiques ! 

La pâte se conserver au réfrigérateur pendant 3 semaines dans un bocal.

Cette boisson divine vous réchauffera lors des mois d’hiver, elle est bénéfique pour les trois constitutions ayurvédiques (doshas) : Vata, Pitta, Kapha.

 

Et vous, avez-vous déjà expérimenté les bienfaits du curcuma?

 

Venez visiter ma boutique de produits naturels ayurvédiques et éthiques sur Passionaturel.fr