Plus de doute sur vos produits avec l’application QUELCOSMETIC

Il y a quelque temps j’ai écrit un article « Envie de manger plus sainement? Utilisez l’application YUKA » qui analyse la composition de nos produits comestibles. YUKA est effectivement très utile et je continue à m’en servir régulièrement.

Mais YUKA ne marche pas pour les cosmétiques, et comme vous le savez, il est désormais prouvé que nous devons absolument faire très attention à ce que nous mettons sur notre peau, sur nos cheveux, dans notre bouche pour nous laver les dents, sur nos ongles…

Je ne vais pas vous faire la leçon sur les perturbateurs endocriniens, les parabens, colorants, conservateurs et tous les produits toxiques dangereux présents dans la plupart de nos cosmétiques.

Mais voici l’application qui vous permet de savoir si un produit est validé comme étant toxique, dangereux ou pas : elle s’appelle QUELCOSMETIC

 

L'application QUELCOSMETIC pour bien choisir ses produits

C’est UFC que choisir qui a créé cette appli, c’est vous dire si c’est du sérieux!  Il suffit de scanner le code-barres d’un produit avec votre téléphone pour obtenir sa notation.

L’analyse est faite sur les ingrédients déclarés scientifiquement comme étant nocifs pour la santé : les perturbateurs endocriniens, les allergènes, les irritants et autres toxiques.

Les experts d’UFC que choisir sont en perpétuelle veille scientifique. Ainsi l’application est constamment mise à jour en fonction des découvertes de la science pour décrypter les produits.

Comment lire le résultat ?

L’appli a été bien pensée, car un ingrédient peut-être extrêmement dangereux pour un enfant, une femme enceinte mais pas du tout pour un adulte en bonne santé. Alors QUELCOSMETIC fait le distinguo via de petites icônes significatives.

 
Comprendre le résultat de Quelcosmetic

Une fois le produit scanner, on obtient 3 pictogrammes :

 

1/ les femmes enceintes et les tout-petits (de la naissance à 3 ans)

2/ un autre pour les enfants et adolescents

3/ le troisième pour les adultes

Le pictogramme est coloré avec une couleur significative et une lettre :

  • vert – A = aucun risque identifié à ce jour
  • jaune – B  = risque limité
  • orange – C = risque moyen
  • rouge – D = risque significatif

La lettre est faite pour les daltoniens et certainement aussi pour les aveugles qui ont sur leur téléphone des outils permettant une lecture vocale. C’est vraiment bien pensé ! Il est rare de trouver ce genre de détails, peut-être insignifiants pour vous, mais tellement primordiaux pour d’autres. Je suis épatée.

Si un seul ingrédient présente un risque significatif, même si tout le reste de la composition est parfaite, c’est la couleur rouge qui apparaitra.

Un exemple d'analyse complète sur un shampoing à risque

Petite aparté, j’écris cet article (comme tous ceux que vous lisez sur Greenbyvero) dans le cadre d’une simple information. Je ne suis ni sponsorisée ni en partenariat avec quiconque.

Exemple d'un shampoing

La 1ere image donne le résultat global avec ici un risque moyen pour les enfants de moins de 3 ans et femmes enceintes, un risque limité pour les enfants et adolescents, et un risque limité aussi pour les adultes.

En cliquant sur l’une des icônes, on obtient les ingrédients indésirables. Ici de l’ammonium Lauryl sulfate et du Butylphenyl Methylpropional, Grrrrr pas terrible tout ça!

Quels ingrédients indésirables
Détails de la toxicité

Afin de comprendre pourquoi l’ingrédient est nocif et quels sont les risques, il suffit de cliquer sur l’ingrédient mentionné et l’explication apparait.

Le petit plus : QUELCOSMETIC propose une liste alternative de produits similaires sans risque. Il suffit de cliquer pour qu’elle apparaisse ! Dans ce cas en voici une partie concernant les shampoings sur l’image.

Proposition de produits sans risque
Ou télécharger l'application QUELCOSMETIC?
Logo Google play
QUELCOSMETIC pour téléphone androïde

Cliquez ci-dessus pour télécharger l'application.

logo Apple Store
QUELCOSMETIC pour téléphone IOS

Cliquez ci-dessus pour télécharger l'application.

Quand Passionaturel analyse ses cosmétiques

Si vous faites partis de mes fidèles lecteurs, vous savez que j’ai une petite boutique sur internet Passionaturel.fr.

Des cosmétiques naturels, du maquillage bio et vegan, des produits ayurvédiques.

Ayant découvert l’application QUELCOSMETIC, j’ai bien entendu effectué les tests sur mes produits.

J’ai analysé un à un tout ce que je pouvais. La plupart de mes cosmétiques étaient déjà répertoriés dans l’application avec « hourra », du vert partout ! Je n’avais pas de doute mais étais curieuse de voir si l’application les reconnaissait !

Toutefois certains produits n’y étaient pas, et quelle ne fut pas ma surprise quand l’application m’a proposé de faire une photo du produit, des ingrédients me promettant de revenir vers moi avec l’analyse complète et l’enregistrement du cosmétique dans l’appli!

Aussitôt dit, aussitôt fait, et j’ai déjà reçu quelques réponses et tout est en vert ! C’est juste génial.

Certains produits artisanaux ne peuvent être pris en compte par l’application car ils sont sans code-barres. C’est le cas des formidables crèmes Ariégeoises  de la marque Peau Ethic.

C’est la limite de la technique car ces cosmétiques sont certifiés par Ecocert, nature&progrès et Slow cosmétique. Sans code-barres, la marque Peau Ethic restera manifestement artisanale et intimiste, ce qui n’est pas dénué de charme !

N'oubliez pas "GREEN & CLEAN is the Future"

Inspiration Zen, se nourrir selon les Yogis

YOGI Food

Je vais vous parler aujourd’hui d’un petit livre que j’affectionne particulièrement. Son titre est YOGI food (la nourriture des yogis) écrit par Clémentine Erpicum.

Que vous fassiez du yoga ou pas, si vous recherchez une « zen attitude » dans votre alimentation, si vous aimez les plats sains et végétariens, ou si vous êtes simplement curieux, ce petit livre ne peut que vous plaire!

Pour ma part, comme certains d’entre vous le savent, je pratique le yoga depuis des années, je m’intéresse aussi beaucoup à l’ayurveda. Le sujet de la « YOGI food » ne pouvait donc que me passionner!

Les personnes qui pratiquent le yoga sont pour la plupart à l’écoute de leur corps. Souvent les yogis adoptent un certain mode de vie qui est en adéquation avec leur discipline.

Loin d’être une « puriste », je suis toujours en quête de le devenir… Sans cesse en recherche de mieux faire, j’applique ce que je peux aujourd’hui avec le souhait de m’améliorer demain!

 

Thé Matcha

Nourriture et style de vie jouent un rôle crucial sur notre santé

Le YOGI Food nous livre aussi de les principes de l’ayurveda, et son lien étroit avec le yoga. Un petit questionnaire vous permet d’y établir votre dosha.

« Que l’aliment soit ton médicament » disait Hippocrate, ce qui est également le principal précepte de l’ayurveda.

J’applique quotidiennement une règle de conduite : des produits frais, cuisinés maison, biologiques si possible. Pas de viande rouge ou ses dérivés, très peu de sucre, peu de produits laitiers et de gluten.

Moines

L’intérêt de ce livre est aussi une initiation à l’alimentation macrobiotique

Inspirée du régime des moines zen célèbres pour leur longévité, l’alimentation macrobiotique favoriserait une longue vie en bonne santé! Macrobiotique vient du grec « macro » (grand) et « bio » (vie).

Son principe actuel fondé par George Oshawa se base sur le TAO et l’énergie YIN et YANG.

Deux énergies opposées mais pourtant complémentaires!

Le yin correspondant au positif, à l’intuition, au féminin, à la lune…

Le yang symbolise le négatif, le masculin, la logique, le soleil…

Le concept est l’équilibre yin et yang dans notre alimentation ! Les aliments auraient des charges énergétiques Yin et Yang, oui oui! Tout un programme n’est-ce pas?!

Ainsi, les produits à consommer avec modération classés comme étant très yin seraient (sucre raffiné, légumes crus, fruits tropicaux, noix, alcool, etc.) ou très yang (viandes, volailles, sel raffiné, café, épices, etc.). Ceux qui devraient être la base de notre alimentation seraient les céréales entières, les légumes, les algues, les légumineuses et les poissons blancs.

L’équilibre entre l’homme, l’environnement et l’univers obtenu par le choix et la préparation des aliments est aussi à atteindre.

Yogi food parle des grandes lignes de l’alimentation macrobiotique avec passion. J’avoue être séduite et plutôt curieuse d’en savoir plus. Je compte bien creuser le sujet !

 
Buddha bol
Que manger, comment et quand selon la philosophie du yoga?

Privilégier une alimentation bénéfique sur le corps dans le respect de l’environnement et des animaux!

Yogi food met l’accent sur de l’importance de la digestion. Ce guide explique les postures de yoga et leurs bénéfices spécifiques pour bien digérer. Que manger et quand lorsque l’on pratique le yoga, avant et après une séance.

La 2eme partie de ce petit guide propose des recettes selon les principes macrobiotiques en y décrivant les apports nutritifs.

A la fin de la recette on trouve « la suggestion de yogi » proposant une variante, un conseil ou une posture de yoga .

Du Chai indien au bouddha bol, du karma burger au kitchari, des recettes tendance ayurvédique que j’affectionne ! Petit déjeuner, dîner, encas des plus sains, des recettes yogiques nutritives et zen !

J’ai beaucoup aimé le livre Yogi Food, un appel à la « zenitute » des plus inspirants!

Namaste
Yogi

Ma recette fraîcheur de l’été !

Ça y est l’été est enfin là! A nous les repas légers et frais et vitaminés, les pique-niques, les repas entre amis. La saison estivale et ses soirées plus longues, c’est aussi bien sur le moment des vacances pour beaucoup, une saison plus gaie, plus festive.

Lors d’une agréable soirée chez Romain et Sylvie, je me suis régalée d’un repas des plus originaux mais aussi des plus conviviaux!

Romain a une spécialité, c’est la cuisine d’Asie du sud-est. Il cuisine Thaïlandais mais aussi Vietnamien avec brio pour notre plus grand plaisir.

Lors de ce dîner, nous avons dégusté des rouleaux de printemps, mais pas les rouleaux de printemps que l’on a l’habitude d’acheter chez les Chinois, non, des rouleaux de printemps « à la vietnamienne ». Cette spécialité est d’ailleurs originaire du Vietnam et non de Chine, et chaque famille y ajoute sa touche gustative personnelle.

Les ingrédients

Ce qui a été super sympa, est que mes amis avaient disposé sur la table tous les ingrédients nécessaires à la confection des rouleaux de printemps et qu’ils nous ont initiés à leurs préparations! Quelle idée originale !

J’ai été surprise par la simplicité avec laquelle on pouvait en faire. En ayant tous les ingrédients sur une table, il ne reste plus qu’à les rouler dans une galette de riz. Les 1ers sont souvent un peu biscornus, mais on prend vite la main pour réussir de délicieux rouleaux.

J’ai donc décidé de partager la recette des rouleaux de printemps avec vous!

Il vous faut :

  • Des galettes de riz (on en trouve dans les épiceries asiatiques, ou peut-être même dans certains super marchés au rayon exotique).
  • Des nouilles de blé ou de riz, ou encore du vermicelle de riz. (chez les traiteurs chinois, ils sont faits avec du vermicelle de riz, mes amis les font avec de fines nouilles de blé appelées « cheveux d’ange », j’ai beaucoup aimé cette variante. Attention après cuisson, passez les nouilles sous l’eau froide afin qu’elles ne collent pas.)
  • Des crevettes cuites et épluchées (coupées en 2 dans le sens de la longueur)
  • Du porc en petit morceau, ou du poulet
  • Du concombre finement coupé en demi-rondelle
  • Des feuilles de menthe fraiches
  • Des feuilles de coriandre fraiches
  • Des feuilles de salade verte
  • Des cacahuètes pilées non salées
  • Et de la sauce « Hoi sin » Barbecue (on en trouve dans les épiceries asiatiques, ou peut-être même dans certains super marchés au rayon exotique). J’aime aussi mélanger de la sauce Tamari (sorte de sauce soja) avec un peu de jus de citron et du piment ! Vous pouvez aussi les manger avec de la sauce pour les nems.
  • Un grand saladier d’eau froide!

Comment faire ?

  • Préparez tous les ingrédients dans des petits bols ou saladiers, ceci en fonction du nombre de rouleaux à confectionner.

A savoir : Une très petite quantité de chaque ingrédient est nécessaire pour chaque rouleau, et que chacun en fonction de ses gouts, choisit ce qu’il met dedans.

Exemple pour un rouleau : 3 demi-crevettes, quelques petits morceaux de poulet ou de porc, 1 feuille de salade, 4 à 5 bouts de concombre, et quelques feuilles de menthe et de coriandre, une cuillère à café de cacahuètes pilées, un petit peu de nouilles. Voir sur la photo ci-dessous, afin de mieux vous rendre compte des quantités.

Rouleau de printemps avant de le rouler
  • Prenez une galette de riz, trempez là 3 secondes dans le saladier d’eau froide.
  • Placez la galette sur une assiette en la faisant déborder du bord de l’assiette. (ceci est très important pour la réussite du rouleau car la galette une fois qu’elle a été trempée dans l’eau change de texture). Elle se ramollit et devient collante. Il faut donc bien laisser un bord de la galette déborder de l’assiette afin de pouvoir saisir cette partie la rabattre ensuite sur le reste des ingrédients.

Garnissez la galette

  • Placez, une feuille de salade, les nouilles, les crevettes, et le poulet/ou le porc, les morceaux de concombre, la menthe et la coriandre et les cacahuètes,

Puis c’est le moment de rouler!

  • Saisissez le côté de la galette qui dépasse de l’assiette, et rabattez le sur les ingrédients en les tassant de façon à former un rouleau. Il faut une fois les ingrédients recouverts, (comme si vous les aviez entourés une fois, rabattre les bords du rouleau par-dessus de façon à fermer le rouleau aussi sur les côtés), puis continuer à rouler.

          Avec une galette on peut faire un peu plus de 2 tours, on a un peu plus de           2 épaisseurs autour des ingrédients.

 

Rouleau terminé

Vous pouvez ensuite vous régaler en trempant votre rouleau dans la sauce!

Selon vos goûts, cette recette est modulable à souhait! En entrée ou plat complet, j’en suis fan, c’est devenu mon plat fétiche de l’été. Merci à mes amis Sylvie et Romain !

Et vous avez-vous déjà fait des rouleaux de printemps?

Vietnamien à vélo

Le gel d’aloe ferox, une pépite pour notre peau !

Le gel d’aloe Ferox, une pépite pour votre peau ! 

 

Plante botanique sauvage d’Afrique du sud, l’aloe Ferox, n’est autre que la petite cousine de la célèbre aloe vera. Autrement nommée aloe ferox Mill, aloe du Cap, aloe rouge ou aloe amer, elle pousse en plein soleil sur des terres sèches et sablonneuse du Cap en Afrique du Sud et du Lesotho. Poussant à l’état sauvage, cette variété d’aloe est des plus biologique et des plus pures. Elle est récoltée avec moultes précautions car c’est une espèce préservée. Majestueuse avec ses grandes feuilles, elle atteint jusqu’à 3 mètres de hauteur. Quand elle fleurit, l’aloe ferox déploie de sublimes fleurs rouges ou oranges des plus exotiques.

Totalement biologique et sauvage, elle bénéficie d’une origine contrôlée certifiée biologique dont les « process » de fabrication artisanaux en font un gage de qualité. Contrairement malheureusement à l’aloe Vera victime trop souvent d’une agriculture intensive bourrée de pesticides.

 

L’aloe vera versus Aloe ferox

 
Tout botanique sauvage et biologique est toujours plus bénéfique que celui qui est cultivé. Le fait que l’aloe ferox soit totalement sauvage et biologique, engendre un concentré d’actifs 20 fois plus puissants que l’aloe vera. Ce n’est pas négligeable!. Ces principes actifs sont des polysaccarides, des flavanoides, des glucides, des lipides, des acides aminés, des oligot-éléments , des vitamines , des minéraux qui sont des trésors de bienfaits pour notre peau. Une action décuplée de l’aloe vera avec l’aloe ferox qui est un trésor de bien-être et de beauté. Hydratrante, antioxydante, réparatrice et régénérante, l’aloe ferox est adaptée à tout type de peaux.

Les peaux matures seront surprises par son effet tenseur, hydratant, antioxydant, stimulateur du renouvellement du collagène, et son puissant pouvoir antirides.

Les peaux mixtes à grasses l’apprécieront pour son action régulatrice du sebum, matifiante, astringente et cicatrisante.

Les peaux sèches seront comblées par son pouvoir apaisant, hydratant et soignant.

Idéal un soin après rasage, véritable « coupe-feu des rasoirs » les hommes l’apprécient particulièrement.

Appliqué sur des coups de soleil, des brulures, elle sait soigner et apaiser les irritations de tous genres.

 

Comment j’utilise mon gel d’aloe ferox?

 

J’utilise ce gel en serum, donc après le nettoyage de ma peau, après vaporisation d’eau de rose (ou votre tonique habituel). Pour une meilleure conservation, un effet tenseur et rafraîchissant supérieur,  je conserve le gel d’aloe ferox au réfrigérateur. Chaque application est un instant de bien-être. Je l’applique matin et soir avant ma crème de jour ou de nuit. Quelque fois seul le soir avant de me coucher, j’alterne.

Cela fait seulement quelques moi que j’utilise l’aloe ferox et ma peau me dit merci!

Honnêtement je ne peux plus me passer de ce sublime gel encore plus efficace que l’aloe vera. Une réelle différence sur ma peau qui paraît beaucoup plus saine et hydratée. Je pense que l’aloe Férox peut se suffir à elle même pour les peaux jeunes. En revanche à partir de 40 ans ce gel est parfait en sérum sous une crème matin et soir.

Parfait aussi en après-soleil ou pour soulager tous problèmes de peau.

Optez pour l’aloe Ferox en vente ici :

Aloe ferox sauvage

Envie de manger plus sainement? Utilisez l’application YUKA

J’ai découvert grâce à ma soeur Isabelle  une application géniale permettant d’analyser la composition des produits que l’on achète. Le principe est le suivant : on scanne le code barre du produit avec son téléphone et on obtient immédiatement une note sur le produit correspondant à l’impact sur notre santé. Cette application s’appelle YUKA!

Si comme moi vous ne souhaitez pas manger n’importe quoi, que vous voulez éviter les produits nocifs dans votre assiette, cette application est faite pour vous!

Sachez que je ne suis pas du tout du genre à utiliser des applications à tout va, je ne suis pas quelqu’un « d’hyper-connectée » et il est rare que je trouve une application si utile. Pour tout vous dire, je n’emploie pas d’application au quotidien. Sauf maintenant car YUKA est révolutionnaire! Les industriels de l’agro alimentaire ont des cheveux blancs à se faire avec une telle appli!‹

Alors comment ça marche exactement?

On télécharge l’application Yuka, (qui est gratuite!) on s’enregistre en laissant une adresse mail et un mot de passe, et hop on peut commencer à scanner. C’est aussi simple que ça et ça marche  extrêmement bien! Les codes barre sont très facilement lus, même à l’envers!

 
Les critères d’analyses son basés sur :
  • la qualification nutritionnelle (60 % de la note)
  • la présence d’additifs (30 % de la note)
  • l’étendue biologique (10 %)

Le but est de décrypter les étiquettes et d’en communiquer une analyse ludique :

Mozzarella à cuisiner

 

 

 

Une note du produit sur 100

Un commentaire général : Excellent, Bon, Médiocre ou Mauvais.

Dans l’exemple ci-contre : Mauvais – note 25/100

Puis des détails tels que l’apport en graisses saturées, en sel, additifs, protéines, sucre etc, selon le produit.

Sous chaque détails un commentaire : Trop gras, un peu trop de sel…

 

Très intéressant aussi la rubrique additifs avec combien en comprend le produit, s’ils sont nocifs ou pas. Je trouve cela extrêmement utile.

Plus besoin de lire des détails en minuscules et se demander si E621 fait partie des additifs admissibles ou nocifs?

Est-ce que le taux de sucre est raisonnable? Qu’en est-il du sel, des graisses saturées? Quel est le pourcentage de tomates dans une sauce tomate? Etc Yuka analyse tout cela.

Mais la cerise sur le gâteau est que si un produit est analysé comme étant mauvais pour la santé par Yuka, l’appli propose des alternatives similaires moins nocives.

Ainsi en analysant nos courses, on n’est pas au bout de nos surprises! Les produits que l’on pensait sains sont finalement mauvais et on sait pourquoi. J’ai personnellement changé quelques uns de mes produits fétiches qui ont été déclarés médiocres par d’autres mieux notés.

Voici un exemple, le surimi. J’aime le surimi et j’en consomme depuis de nombreuses années. Je sais pourtant que ce n’est pas un produit super « clean », mais bon,  personne n’est parfait!

 

 

 

J’avais l’habitude de consommer ces derniers temps ce type de surimi en voici les résultas après l’analyse de Yuka :

 

Surimi Coraya Suprèmes

Mauvaise surprise, note Médiocre 39/100

Additifs : 4 ! Oh secours ! le commentaire : Présence d’additifs nocifs 🙁

Sel : 1,8g  commentaire : trop salé

Oh là là mauvaise pioche, j’en veux plus!

Mais là ou l’application est vraiment sympa, c’est qu’elle propose les produits alternatifs qui sont meilleurs.

 

 

Surimi Coraya original

Incroyable, la même marque obtient la note « Bon » de  66/100

Additifs : 1 seul et non nocif.

Surimi Fleury Michon

Mais la palme de l’excellence est pour Fleury Michon

Avec une note de 78/100 Excellent

Moins de sel, moins de sucre etc (3,4g de sucre dans les suprêmes Coyaya par exemple)

Présence d’1 additif mais non nocif!

 

Conclusion 

Sincèrement je suis fan de Yuka, quoi de mieux que cette analyse en un clic pour savoir si ce qu’on achète est sain.Veuillez noter que du beurre reste du beurre, donc oui il est gras, du thon reste du thon et l’application n’analyse pas le potentiel taux de mercure de celui-ci. Seule la constitution déclarée du produit est observée.

Le top de l’appli est qu’elle historise tout ce qu’on a scanné. Vous pouvez faire vos tests pendant vos courses (même si c’est pas très pratique quand on est pressé) ou faire les analyses tranquillement chez vous en scannant les codes barre de vos produits.

Vous pouvez télécharger l’application ici : Yuka sur Android  

 Sur Iphone : Yuka sur Iphone

Merci de noter que je ne suis liée à aucune marque,  je ne fais par cet article ni de la pub pour diverses marques de surimi  ni pour l’application Yuka. (Contrairement à ce que l’on pourrait peut-être croire). Mon post n’est qu’un témoignage.

 

Si vous connaissez déjà Yuka, si vous l’utilisez, n’hésitez pas à échanger en donnant votre avis.

 

Logo yuka application