Nous voulons des coquelicots

Nous voulons des coquelicots

Demain, jeudi 12 septembre, Charlie Hebdo va sortir un numéro spécial demandant l’interdiction immédiate des pesticides.

Cet appel est soutenu par de nombreuses personnalités mais aussi par l’église. Un souffle d’espoir devant l’urgence, les opposés s’allient : l’évêque de Troyes et l’hebdo satirique.

L’appel « Nous voulons des coquelicots » est cité par le chroniqueur Fabrice Nicolino, rescapé de l’attentat du 7 janvier 2015, comme étant « un appel lancé par des humains à d’autres humains. »

Un appel d'urgence pour interdire les pesticides

« Nous ne reconnaissons plus notre pays ; la nature y est défigurée, y lit-on. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans, la moitié des papillons en vingt ans ; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards. Les grenouilles et les sauterelles sont comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde ! »
Pesticides-roundup

Demain sera lancé "Nous voulons des coquelicots"

Un site internet dédié et la parution d'un N° spécial de Charlie Hebdo

Une demande express d’interdiction immédiate des pesticides de tous les pesticides responsables de tant de maux et de morts.

Plus de blabla, plus qu’une prise de conscience, le temps est désormais à l’action. Une véritable mobilisation se prépare et je m’en réjouis. L’appel des coquelicots est d’une importance capitale à l’heure où toute la nature part en vrille, à l’heure où le réchauffement climatique n’est plus un leurre, quand le retour d’El Nino est annoncé pour fin 2018 !

Une pétition va être lancée via le site « Nous voulons des coquelicots » demain. Alors si vous vous souciez un temps soit peu de notre planète, participez, signez. Nous devons agir, nous soulever afin de combattre le « lobbying » des industriels et de nos politiciens.

Pour ceux qui me lisent, vous savez combien la sauvegarde de la planète me tient à coeur, combien je suis exaspérée par notre société irresponsable face à la destruction de la nature. Aussi je ne peux que participer à ce mouvement via mon blog et les réseaux sociaux, c’est le minimum que je puisse faire, même si ce relais n’est qu’une toute petite pierre à l’édifice.

J’ajouterai demain le lien du site « Nous voulons des coquelicots » ici.

Green & Clean is the Future

Coquelicots

1 commentaire sur “Nous voulons des coquelicots

  1. eh oui, certains agriculteurs veulent des « champs propres »….c’est tellement agréable de voir des champs avec des fleurs; comment faisaient nos anciens avant ces poisons? ils s’en accommodaient….et on s’en portait bien mieux. (je ne suis pas contre le progrès, mais pas celui-ci).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.