Régime alimentaire, attention aux carences

Régime alimentaire, attention aux carences

Lorsque l’on veut perdre du poids, et que l’on est motivé, on est souvent prêt à tout ou presque pour se débarrasser de nos kilos superflus. Mais voilà, nous savons tous qu’il faut être extrêmement vigilant concernant les éventuelles carences que les régimes peuvent engendrer.

J’ai partagé avec vous sur ce blog mon expérience avec le régime Dukan et sa méthode de l’escalier nutritionnel qui a été un véritable succès concernant ma perte de poids. Voir mon article ici

Après mon régime, j’ai repris 2 kilos sur les 10 perdus. Afin de ne pas tout reprendre, j’ai changé mon alimentation. Voir mon article « un an après mon régime, voici mon bilan ».

Ce qui fait grossir, ou plutôt ce qui me fait principalement grossir c’est le sucre, le gluten, les féculents. Alors qu’ai-je fait ? Eh bien j’ai diminué drastiquement tout cela et particulièrement le sucre. Ce qui est fondamentalement très bien car on sait combien le sucre peut-être mauvais pour la santé. Mais voilà, arrêter le sucre veut dire arrêter les fruits … Eh oui les fruits sont pleins de sucre !

Un régime sans fruit peut engendrer de sérieuses carences en vitamines

Arrêter ponctuellement ça va, mais presque définitivement a été ma grosse erreur. Le régime Dukan avec l’escalier nutritionnel n’interdit les fruits que les 2 premiers jours de la semaine, ce qui il me semble n’est pas un problème. Les autres jours, un fruit est préconisé. J’ai suivi ces instructions à la lettre. 

Une fois mon objectif de poids atteint, j’ai totalement arrêté de manger des fruits pensant pouvoir compenser l’apport vitaminique des fruits avec celui des légumes.

On préconise 5 à 7 portions de fruits et légumes par jour et je suis intimement persuadée que c’est l’idéal pour être en bonne santé. Mais en éliminant les fruits, c’est difficilement atteignable à moins d’une vigilance accrue sur une consommation de légumes variés.

Il y a six mois, j’ai commencé à être malade régulièrement. Angine, bronchite, grippe, rhume à répétition, moi qui n’étais jamais malade, je me suis retrouvée clouée au lit de nombreuses fois.

Début septembre, j’ai rencontré une « ambassadrice » de chez Nu skin,/ Pharmanex,  marque de cosmétiques (Nu-skin) et de compléments alimentaires (Pharmanex) de renommée mondiale. Quelle ne fut pas ma surprise quand cette jeune femme a sorti un petit appareil sur la table du café où nous nous trouvions, me proposant d’analyser mon taux d’antioxydant ! 

Légumes

Un petit scanner pour mesurer les niveaux de caroténoïdes

« Le  Scanner BioPhotonic de Pharmanex est un outil unique servant à mesurer les niveaux de caroténoïdes dans les tissus cutanés de manière non invasive à l’aide de la science corroborée de la spectroscopie de Raman. Placez simplement la paume de votre main devant le faisceau lumineux bleu à faible énergie du scanner, et après quelques secondes, vous connaîtrez votre Score de caroténoïdes cutanés (Score SCS).

Les caroténoïdes sont des pigments organiques que l’on retrouve dans les fruits et légumes de couleurs rouge, orange et jaune. Plus vous mangerez de fruits et légumes colorés, plus vous absorberez de caroténoïdes dans votre organisme, et plus votre Score de caroténoïdes cutanés sera élevé. » Source du site Nu skin

Alors j’ai fait le test bien sur ! On pose sa mains sur le petit appareil et 30 secondes plus tard on a son taux de caroténoïdes (les plus connus des antioxydants). Et là oh mauvaise surprise je n’avais que 22000, ce qui est un taux faible à modéré 🙁

Voici le tableau de l’analyse des taux :

 

nu skin

 Malgré mes mauvais résultats, n’ayant pas les moyens, je n’ ai pas acheté de compléments alimentaires. En revanche, j’ai franchement pris peur et remis en question mon régime alimentaire sans fruit. Ce manque d’antioxydant est certainement la cause de mes soucis de santé à répétition…

Depuis cette expérience je me suis remise aux fruits !

Alors tant pis pour le sucre que contiennent les fruits, j’en re-mange désormais principalement le matin avec le fameux Miam ô fruits dont je vous ai déjà parlé. Miam-ô-fruit mon booster immunitaire naturel

L’expérience de l’analyse de mon taux de caroténoïde a d’ailleurs été le facteur déclencheur immédiat de ma reprise de ce délicieux petit-déjeuner.

Alors tant pis pour les kilos ? Euh non non, je ne veux pas regrossir ! Depuis je me surveille, ne mange pas d’autres sucres que ceux des fruits et de temps à autre quelques carrés de chocolat noir, mais toujours moins de féculents et peu de gluten.

Et vous?

 

Green & Clean is the Future
Oiseau

9 commentaires sur “Régime alimentaire, attention aux carences

  1. Je me demandais pourquoi tu tombais si souvent malade depuis quelques mois et cette explication est complètement convaincante. Il est donc important que tu remontes la pente très vite, d’autant plus que la grippe s’annonce redoutable cet hiver d’après certaines sources.
    Nous avons plus que jamais un choix immense d’aliments, on doit à la fois observer qualité, modération et diversité… et parfois seulement écouter notre gourmandise ! L’idéal est de réussir à conjuguer les deux…
    Bon courage ma Véro !

    1. Et oui, ces derniers temps j’ai cumulé… J’espère avoir isolé la cause et si cela vient vraiment de carences en vitamines, je suis entrain d’y remédier. Il faut allier équilibre, santé et gourmandise !

  2. Je suis suivi par une diététicienne qui me préconise 2fruits par jour éviter de manger des sucreries je suis entièrement d accord que le sucre est un vecteur nocif pour la santé j ai perdu plusieurs cm autour de la taille je me sens en bonne forme voïci mon expérience .Bon courage a bientôt c est toujours de recevoir vos articles

  3. bonjour, intéressant comme toujours… de tout, un peu, à nous de trouver le bon dosage !
    et avez vous essayer les légumes fermentés ? notamment la recette du kimchi coréen (on la trouve facilement sur le Net) riche en probiotiques…
    et bien sûr, comme vous l’indiquez, le miam-ô-fruits !
    à bientôt pour un nouvel article.

    1. Avant-hier nous avons entamé mon premier bocal de kimchi. Il n’a pas exactement le même goût qu’au resto coréen, mais j’en suis très fière 🙂
      Je m’y mets, cela semble important pour l’équilibre.

        1. Il faut que j’en fasse un autre bocal pour mon chouchou qui mange coréen, car celui-ci ne tiendra pas jusqu’à Noël ! Je me suis offert Le Grand Livre des aliments fermentés pour ne pas faire de bêtises. Nos amis de Seattle nous ont bluffés avec leurs bocaux en septembre dernier, alors je m’y suis mise aussi.

    2. Merci beaucoup Monique ! J’ai gouté le kimchi une fois seulement. Il faut que je teste encore tant ses bienfaits sont reconnus. Bonne fin de soirée, et merci encore pour votre message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.