Par pitié arrêtez la chimie sur vos cheveux!

Les shampoings bios c’est mieux?

A l’adolescence,  j’ai commencé à avoir des démangeaisons du cuir chevelu, c’était franchement désagréable, cela me grattait terriblement dès que je faisais un shampoing et plus je grattais, plus j’étais irritée…

Je savais que cela venait des shampoings, j’ai alors testé à l’époque toutes les marques possibles afin d’éradiquer ce souci qui devenait obsessionnel. Mais rien n’y faisait… shampoings doux, pharmaceutiques, aux plantes, aux fruits, pour bébé, je passais de l’un à l’autre espérant calmer cela. A l’époque les produits biologiques n’existaient ni en pharmacie, ni en grande surface, ni en boutiques spécialisées, et le net n’existait pas ! …

Un jour béni des dieux, je suis entrée dans une boutique « Body shop », et ai acheté leur shampoing à la noix de coco (qui a disparu depuis..) et là oh miracle, après un 1er shampoing ça ne me grattait plus ; un 2e toujours pas… J’avais enfin trouvé une solution, et en plus mes cheveux brillaient et sentaient bon la noix de coco. J’étais soulagée et avais la preuve que ces irritations venaient de substances allergisantes pour moi, présentes dans la plupart des shampoings. De nos jours heureusement l’offre sans allergène est vaste. Aujourd’hui je garde le même problème. Il m’arrive de partir en week-end sans shampooing dans mon sac, d’utiliser celui à ma disposition, et s’il contient trop de produits chimiques les démangeaisons reprennent.

 

Les colorations, un risque pour ma santé?

Mes 1ers cheveux blancs ont fait leur apparition à l’âge de 30 ans, oh peu, mais le moindre cheveu grisonnant me gênait. Cela m’a toujours obsédé… Du coup j’ai commencé à me teindre. Ça a été le début d’un massacre. Ah les couleurs étaient jolies, ça oui, mais la texture de ma chevelure est alors devenue catastrophique! Mes cheveux étaient secs, ternes, abimés et encore plus fins chaque jour… Impossible de me laver la tête sans faire ensuite un soin démêlant. Il faut dire que j’ai souvent eu les cheveux mi-longs, voire longs.

J’ai rarement fait des colorations en salon de coiffure, j’utilisais celles des supermarchés. Mais même les semi-permanentes endommageaient mes cheveux, et pire encore, faisaient revenir mes irritations du cuir chevelu malgré des shampoings naturels.

Il faut savoir que les teintures dites « classiques » contiennent de puissants allergènes extrêmement toxiques. Même seulement respirés, ces poisons entrent dans l’organisme par les voies respiratoires car sont très volatils. Les produits chimiques des colorations sont dangereux! Ils pénètrent aussi via le cuir chevelu et leurs accumulations dans notre organisme peuvent avoir de graves conséquences. Mais peu de gens en mesurent les méfaits…

La composition des teintures «traditionnelles» ne cesse d’évoluer grace aux risques découverts ! L’OMS a d’ailleurs interdit l’utilisation de plusieurs substances trop dangereuses. Pourtant la paraphénylènediamine (ou PPD) encore autorisée à ce jour peut provoquer des réactions allergiques graves. On trouve aussi de la résorcine (ou résorcino), un allergène et un perturbateur endocrinien ! Quant à l’ammoniaque ou autres oxydants (péroxyde) servant dans les décolorations, leurs toxicités ne sont plus à prouver.

Quels choix avons nous?

Heureusement, il existe des alternatives avec lesquelles on peut cacher nos cheveux blancs sans danger : les colorations végétales naturelles à base de plantes!

Epices, fleurs, écorces, feuilles au puissant pouvoir tinctorial sont utilisées depuis la nuit des temps pour teindre (d’ailleurs pas que la chevelure !). Le constat est toujours le même, on trouve tout dans la nature qui est si bien faite!

Mais notre société de consommation nous impose ses choix…

Des milliers de salons de coiffure en France et combien proposent des teintures végétales ? Très peu, bien que cela ait commencé à se démocratiser dans les grandes villes. Combien de marques nuisibles en grandes surfaces, et combien de naturelles ? Il faut aller les chercher sur le net ou en magasins spécialisés. Les coiffeurs sont ils victimes d’un manque d’informations ? Ils sont pourtant les 1ers à être atteints d’eczéma, de brulure, d’asthme… Bien sûr le niveau de sensibilité de chacun est différent et tous les coiffeurs ne sont pas sujets à ces déboires.

Si cela est potentiellement mauvais, ne faut-il pas s’en inquiéter ?

Plus de 10 ans que je n’ai pas fait de teinture toxique. Au naturel, je suis châtain parsemé de blanc… J’ai la chance d’avoir beaucoup de cheveux mais ils sont très fins. Je les colore actuellement avec du henné d’Egypte associé à du katam de chez aroma-zone. http://www.aroma-zone.com. Ce qui me donne une couleur châtain avec des reflets auburn plus ou moins clairs en fonction du temps de pause.

Mon Henné est garanti 100% pur et naturel, sans sels métalliques, sans p-phénylènediamine (PPD), sans ammoniaque, sans péroxyde.

Le katam est la feuille de buis du Yemen, qui permet de couvrir les cheveux blancs et d’atténuer les reflets rouges du henné sur cheveux blancs. (aussi exempt de tout agent chimique)

Depuis que j’utilise ces poudres naturelles, je suis non seulement heureuse de ne plus prendre de risque pour ma santé, mais j’ai aussi retrouvé des cheveux brillants, volumineux, pas abimés, avec une belle texture et une jolie couleur chatoyante. Plus besoin d’aucun après shampoing, ils se démêlent très facilement. Je fais de temps à autre des bains d’huile de coco en « pré-shampoing » et rince mes cheveux au vinaigre de cidre ou avec quelques gouttes de citron.

 

Autre avantage c’est le coût  si on le fait soit même à domicile : 2,50€ les 250g de henné avec lesquels je fais au moins 3 soins et 3,90€ les 100g de Katam.

En revanche, gros inconvénient, c’est très contraignant ! On est loin des 10 ou 20 minutes de pause des colorations nocives … Il faut mélanger les poudres à de l’eau chaude, imprégner les cheveux de la pâte, mettre un bonnet de douche, ou du film étirable par-dessus afin de garder le masque au chaud et éviter que cela ne coule, attendre au moins 1h30 en fonction de l’intensité de la couleur souhaitée ! On n’est pas très chouette avec cela sur la tête, alors je mets aussi un grand foulard en coton coloré ! Ensuite il faut bien rincer. Ne pas faire de shampoing avant 48h afin que les pigments se fixent bien.

Des marques existent avec des mélanges de plantes tout faits, proposant des couleurs variées : les plus connues sont Logona, khadi naturel, Radico… Que vous soyez, brune, rousse, châtain ou blonde, l’offre nuancée est vaste. Si vous êtes brune et souhaitez devenir blonde, ça ne marchera pas, inversement oui. Mais pourquoi ne pas garder une teinte avoisinante de celle que dame nature nous a donné ?

J’ai testé toutes les marques nommées ci-dessus et j’ai une sincère préférence pour Khadi naturel. Toutefois je n’ai jamais obtenu sur mes cheveux l’exacte couleur souhaitée. C’était toujours trop foncé. Par contre, on obtient une couverture parfaite des cheveux blancs. Reste leur coût, plutôt onéreux. (entre 11 et 15€ en fonction de la couleur pour 100 g).

Si vous souhaitez passer du toxique au naturel, vous devrez d’abord « détoxifier » vos cheveux pendant plusieurs semaines avec des masques à l’argile qui vont absorber les résidus chimiques. Période entre deux, pendant laquelle bien entendu, vous ne devez plus vous colorer. Mais cela en vaut la peine, pour vos cheveux, votre santé, pour notre planète!

Green & Clean is the Future!

 

Venez visiter mon site Passionaturel.fr, vente en ligne de produits naturels & éthiques !